moi

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Balustrade de Guilaine Depis - Page 5

  • Parution de "Les Couleurs des tumuli" aux éditions l'Atelier des Cahiers

    couv tumuli1.jpgLes Couleurs des tumuli est un livre qui fait cohabiter deux récits – l’un photographique, l’autre textuel – qui se déroulent entre Paris et Gyeongju en Corée du Sud. La photographe Élisa Haberer est née à Gyeongju puis a été adoptée en France dès ses premiers mois. En 2014 elle y retourne pour la première fois. Partant de l’endroit où elle est née – l’ancienne maison d’une sage-femme transformée en magasin d’ustensiles de cuisine - elle décide d’explorer et de photographier Gyeongju. A partir d’un lieu qui lui est à la fois proche et étranger, elle part à la rencontre d’un quartier, d’une ville et de ses habitants.

    Au retour de son premier voyage en septembre 2014, elle débute une série d’entretiens sur ce projet avec Simon Hatab, dramaturge et auteur. Ce dialogue qui s’étend sur deux ans forme la matière d’un récit à mi-chemin entre le biogra- phique, le carnet de voyage et le journal de créa- tion. Au-delà de la quête mémorielle, il développe une réflexion sur l’art photographique, sur notre rapport au temps et sur la construction de notre identité.

     

    Lire la suite

  • "Repérer & neutraliser un boulet" Guide de survie en territoire amoureux d'Emilie MENARD

    Reperer-et-neutraliser-un-boulet-le-guide.jpgVéritable météore dans la galaxie des livres psycho/bien-être de la rentrée, le titre « Repérer & neutraliser un boulet » prête à sourire jusqu’à ce qu’on l’ouvre et découvre qu’il est à prendre très au sérieux.

    Autant de lectrices, autant de jubilations singulières à ressentir dans la typologie de mecs dressée par la belle Emilie Ménard.

    Quant aux lecteurs, ils pourront y trouver des pistes d’amélioration car Emilie y livre quelques précieuses clés afin de parvenir enfin à comprendre les femmes, et éviter autant que possible ce regrettable statut de « boulet ».

    Lire la suite