moi

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marie Desjardins

  • Pop Rock analyse "Ambassador Hotel" de Marie Desjardins

    LIVRES

    Ambassador Hotel roman analysé par Ricardo Langlois

  • Lametropole.net recommande "le style captivant et la plume soignée" d'Ambassadeur Hotel

    CA68F11F-B354-44E1-AD56-A50E95A2391C-760x490.jpegAmbassador Hotel de Marie Desjardins

    Marie Desjardins est une auteure prolifique et éclectique.  Je suis avec plaisir son évolution comme écrivaine depuis quelques années et j’ai eu le plaisir d’écrire sur ses romans: Sylvie Johnny love story et Ellesmere.  Marie Desjardins nous offre à chaque fois son imagination fertile, son style captivant et une plume soignée.   C’est donc avec une anticipation certaine que je lis les nouveaux titres de Marie.  Ambassador Hotel se démarque des oeuvres précédentes. Un roman qui développe encore davantage la psychologie des personnages.  En l’occurrence, Roman Rowan du groupe RIGHT, portrait-charge d’une rock star des années 60 qui vit avec intensité la vie des adulés riches et célèbres comprenant, bien sûr, alcool, drogue, sex et voyages autour du monde.

    Ce récit des aventures trépidantes d’un groupe rock, RIGHT, ne tombe pas dans la banalité, car l’amour, les tourments, la complexité de l’être humain y sont bellement exprimés.  Un roman à savourer comme on boit un cocktail sur une terrasse l’été.  Le plaisir de la lecture se conjugue ici avec la complexité des personnages.

     

     

     

     
  • Vie d'une rock-star : 712 pages d'un roman historique exceptionnel autour de l'assassinat de Bob Kennedy

    Capture d’écran 2018-05-03 à 11.18.04.pngPARUTION LE 11 MAI 2018

    AMBASSADOR HOTEL

    La mort d’un Kennedy,

    la naissance d’une rock star

    Un roman de

    MARIE DESJARDINS

     

    Contact presse : Guilaine Depis 06 84 36 31 85 guilaine_depis@yahoo.com

    Résumé :4 juin 1968, Ambassador Hotel, Los Angeles. RIGHT, un nouveau band rock britannique, y débarque pour enregistrer un album. La nuit même, Bob Kennedy est assassiné dans les cuisines de l’hôtel. Un meurtre inspirant : « Shooting at the Hotel » devient aussitôt un hit et propulse le leader du groupe, Roman Rowan, au rang de rock star. 

    Quelque cinquante ans plus tard, RIGHT fait sa dernière tournée mondiale. Occasion d’un bilan pour Roman Rowan, d’un immense retour sur le passé, d’une réflexion torturée sur les tristes circonstances d’un succès planétaire.

    Dans ce roman, Marie Desjardins décrit brillamment l’archétype de la rock star britannique des années 1960 continuant de performer sur les scènes mondiales. Un texte très bien ficelé tenant du thriller psychologique et de la biographie foisonnante de détails, sur fond d’Histoire rigoureusement documentée. Les pistes y sont savamment brouillées – plus réelles que le réel. Un page turner littéraire, troublant et remarquablement écrit. Un éclairage profond et décapant sur le chanteur d’un band légendaire.

    Au fil des pages, c’est toute la vie de Roman Rowan que le lecteur découvre – enfance, famille, ascension vers le succès, rivalités et querelles, femmes, luxure, tours du monde, et, surtout, une profonde introspection du personnage. Peu à peu, les vérités se révèlent, mais aussi cette femme, la déroute d’un amour avorté, le secret d’une vie.

    Un éblouissant portrait du rock, d’une époque, d’un chanteur en fin de parcours.

     

    Lire la suite

  • Sylvie Johnny, love story : le SEUL roman VRAI sur leur couple !

    pub sylvie.pngJournalistes et critiques littéraires, voilà un livre d'une criante actualité : le SEUL roman écrit sur la love store de Sylvie et Johnny, et pas par n'importe qui ! Par Marie Desjardins, un ÉCRIVAIN !
    https://www.youtube.com/watch?v=bUoVTj7etvY

    pour le recevoir ou interviewer Marie Desjardins, merci de me contacter 06 84 36 31 85 guilaine_depis@yahoo.com
    Une fabuleuse histoire du couple qui a fait vibrer la France
    Paris, juillet 2010 – Printemps 1961, Sylvie a 16 ans. Celle qui vient d'enregistrer Panne d'essence sera la première chanteuse pop de sa génération. Un beau jour, alors qu'elle assiste au concert de « l'idole des jeunes », elle tombe immédiatement sous le charme. Rebelle, beau, adoré, Johnny la courtise pendant six mois. Leur histoire d'amour passionnée a déjà commencé. Une romance authentique, déchirante aussi, pour chacun d'eux.
    Dans Sylvie et Johnny Love Story, Marie Desjardins invite le lecteur à partager l'intimité du couple le plus médiatique de l'histoire de la musique française. Marie réinvente avec délicatesse et bienveillance cette passion qui a fait vibrer la France des sixties et seventies.
    Du mariage sous les projecteurs aux errances de Johnny, de leur amour magnifique à cet accident de voiture qui propulsera « la collégienne du twist » dans l'âge adulte, de la naissance de David au départ de Sylvie pour les États-Unis, Marie Desjardins revisite et imagine ce qu'a été cette relation unique, quasi princière. Un roman tendre et sincère.

    EXTRAIT
    « Dans les studios, Sylvie dansait derrière son micro, modulant des soupirs et des cris jusqu'à tout oublier. Tout à coup Johnny arrivait. Elle s'enfuyait avec lui. Les copains suivaient. Johnny et Sylvie profitaient de chaque instant, chuchotant et ne regardant personne. Sylvie laissait les mains de Johnny glisser sur son corps. Et si un photographe passait par là, Johnny fixait l'objectif avec l'impassibilité d'un sultan qui n'a pas bougé de son canapé depuis trois jours. Puis ils marchaient côte à côte sur une avenue fréquentée. Sylvie était bronzée, elle portait des lunettes miroir. Juchée sur ses sandales à semelles compensées comme sur la scène de sa vie, elle faisait nonchalamment danser ses hanches sur L'air qui balance. Johnny avançait droit devant lui. On se bousculait pour les apercevoir. Sylvie ne souriait pas beaucoup. Cependant, il lui arrivait d'éclater de rire : Johnny était avec elle, elle l'aimait, ne se lassait pas de l'adorer, de caresser ses bras, de glisser ses doigts sous la manche de son tee-shirt, jusqu'à son épaule — la peau douce de son épaule. »

     

    Lire la suite