moi

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Exposition : Au coeur des bleus camaïeu : Camille Claudel et lui en duo par Isabelle BENE

l'augure des pawnee.jpg
A
u cœur des bleus camaïeu :

Camille Claudel et lui en duo

Une exposition d’Isabelle Béné

 

Mairie du 8e arrondissement

3 rue de Lisbonne 75008 Paris

du 1er au 14 juin 2018

(sculpture à gauche : l’augure des pawnee)

 

Invitation au Vernissage

le 31 mai 2018

RSVP par mail à guilaine_depis@yahoo.com

(sculpture à gauche : l'augure des pawnee)

 

17h30 : remise de la médaille de chevalier dans l'Ordre national du Mérite à Isabelle Béné par Jean-Louis Chambon, Président du Prix Turgot

et discours de Mme la Maire du 8ème Jeanne d’Hauteserre

18h30 : inauguration & cocktail

Contact presse : Guilaine Depis guilaine_depis@yahoo.com 06 84 36 31 85

La présente exposition est issue d’un concours auquel Isabelle Béné a  participé dans le cadre de l’Association des Femmes Françaises Diplômées des Universités (AFFDU).

En 2012, l’Association CAMILLE composée de femmes artistes poursuivait son activité dans le cadre d’un don à l’AFFDU. Forte de la confiance reçue, Evelyne d’AUZAC, alors présidente nationale de l’AFFDU, a organisé un concours autour de la bourse Michelle COQUILLAT, sur le thème des femmes créatrices, et a invité Isabelle Béné à participer au Jury.

Des années avant cette invitation, Isabelle Béné avait lu le livre d’Anne DELBÉE, Une Femme, traitant de la vie de Camille CLAUDEL et découvert les oeuvres de cette dernière exposées alors au Musée Rodin.

Ayant gardé très présente l’émotion vive qu’avait suscitée en elle l’histoire de cette artiste, Isabelle Béné a choisi de concourir. Elle a remporté le prix et repris certaines de ses propres sculptures amorcées à l’époque de la lecture du livre : relatives au duo formé par Auguste RODIN et Camille CLAUDEL, elles traitent aussi de l’enfermement forcé de cette dernière à l’asile pendant trente années. Isabelle a alors achevé ces sculptures en vue de la présente exposition qui devrait faire écho en vous.

Les commentaires sont fermés.